Dates clés

L'HISTOIRE D'EGIDE

2014 : Le groupe construit une stratégie ambitieuse autour de ses métiers de base, les boitiers hermétiques pour applications critiques. Modification de sa gouvernance en dissociant la fonction de président du conseil et celle de directeur général.

2013 : La filiale anglaise Egide UK et la filiale marocaine Egima sont cédées.

2010 : Sortie de crise, forte progression des marchés infrarouge et retour significatif du marché des télécommunications par fibre optique.

2009 : Crise économique mondiale (subprimes) impactant tous les marchés de la société et nécessitant une réorganisation industrielle du groupe. La filiale marocaine Egima cesse son activité.

2005 : Poursuite de la diversification afin d'équilibrer le chiffre d'affaires sur les différents marchés de la société.

2002 : Acquisition des principaux actifs de la société britannique Europlus à travers la filiale Egide UK créée à cet effet. Europlus apporte la technologie MIM (moulage par injection d'alliages spéciaux) nécessaire à la compétitivité des composants, télécoms notamment. Ouverture de l’usine de la filiale Egima au Maroc, destinée à la production en grands volumes et à coûts réduits visant de nouveaux marchés civils.

2001 : Éclatement de la « bulle Internet », qui aura un impact direct sur le chiffre d'affaires de l'entreprise (part télécommunications qui représentait alors plus de 95 %).

2000 : Egide acquiert le fabricant américain de boîtiers Airpax-Electronic Packaging Products (EPP), rebaptisé Egide USA, lui assurant une présence industrielle aux États-Unis ; Egide crée une filiale au Maroc.

1999 : Egide est cotée en Bourse.

1994 : Egide entre sur le marché des télécoms (transmissions optiques), qui sera le moteur de son expansion avec une accélération en 1998.

1992 : Egide acquiert l’activité « encapsulation » de la société Xéram, alors filiale du groupe Péchiney, qui a mis au point une filière de scellement céramique - métal. Egide devient le seul spécialiste européen en céramique co-cuite à haute température (HTCC), qui permet de développer des boîtiers « intelligents ».

1986 : Création d’Egide pour répondre aux besoins de la Défense française en boîtiers hermétiques pour composants sensibles ;la société est spécialisée dans le scellement verre - métal.